Créer un site internet

Bien-être d'un ânon

  • Brigitte
    • Brigitte
    Bonjour,

    J'ai 50 ans. Fervente admiratrice de l'Ane et venant de découvrir votre merveilleuse association, je me permets de vous faire part de mon inquiétude concernant un ânon:

    Depuis 6 mois j'habite un village au sud de l'Indre et au coeur de la Brenne. A environ 1km de chez moi, se situe un pré où vivent un couple d'ânes (race Grand Noir) et leur superbe petit qui est né en août dernier.
    Durant l'été dernier qui fut très chaud, je constatais que ces animaux se protégeaient au mieux du soleil sous l'ombre d'un arbre ridiculement minuscule, contraints, par la même occasion, de piétiner un sol jonché d'agglos cassés et d'immondices divers....

    Désormais nous sommes en hiver, l'ânon et ses parents sont toujours dans le pré, accompagnés d'un cheval de petite taille et d'un mouton. Mais voilà la raison de mon inquiétude: il n'y a aucun bâtiment afin que ces ânes puissent se protéger à leur guise de la neige, de la pluie et des températures matinales très glaciales. Le pré est un désert de gadoue...
    Je constate que le proprio leur met parfois à disposition (...quand-même) une botte de foin que toutes ces bêtes s'empressent de déguster ....à vitesse grand V...

    D'ailleurs, je vois plus souvent l'ânon couché au pied de cette botte qu'en train de s'y nourrir.

    Chaque fois que je vois le petiot au poil trempé et souillé, sans abri, la pitié m'envahit...
    J'ai d'ailleurs eu l'unique occasion de parler au proprio (ancien boucher chevalin) qui, juste avant les grands froids et sous le poids de mes questions, me répondit qu'il les mettrait à l'abri dans une ferme non loin de là. FAUX!!! (d'ailleurs, pardonnez-moi cette médisance, mais celui-ci passant ses journées au bistrot du coin, je l'imagine mal s'inquiéter du bien-être de ses bêtes...). Bref...

    Plusieurs âmes du village ont constaté la même chose que moi concernant cet état de fait qui pour moi, est une véritable source de questions quant au bien-être et le respect de l'Animal.

    Mais peut-être suis-je dans l'erreur?!?...
    C'est la raison pour laquelle je souhaiterais de tout coeur que vous m'"éclairiez" quant au sort de ces ânes, précisant néanmoins qu'il n'est pas de mon intention de porter préjudice à ce propriétaire.

    Espérant être rassurée par votre réponse et vous en remerciant bien à l'avance (et comptant sur vous pour caresser vos magnifiques ânes de ma part ),

    Bien cordialement,
    Brigitte
  • l'équipe d'âne à Malix
    • l'équipe d'âne à Malix
    bonjour Brigitte,
    merci de votre visite sur notre site et meilleurs voeux pour l'année 2010.
    les ânes sont des animaux résistants et rustiques .dès la fin de l'été ,leur s'épaissit et grandit pour se préparer à la rudesse de l'hiver .L'ânon né en août a aussi eu le temps de préparer son poil pour l'hiver.Pour l'alimentation ,il tête encore sa mère(sevrage à l'âge de 8 mois)et le foin n'est qu'un complément au lait d'ânesse.Les ânes se nourrissent aussi de petits branchages ,d'écorces ,de ronces...tout leur profite.
    l'hiver les terrains sont mis à rude épreuve et sont rapidement abimés par le piétinement des équidés.
    Malgré tout il est préférable de proposer aux ânes un abri même précaire pour les protéger surtout de la pluie
    en espèrant avoir répondu au mieux à vos interrogations ,nous ne manquerons pas de donner une ration supplémentaire de caresses à tout le troupeau
  • Brigitte
    • Brigitte
    Bonjour,

    Merci de m'avoir gentiment et rapidement répondue.

    Désormais je suis désormais plus "réconfortée" par vos réponses bien qu'ils n'aient pas d'abri...

    A l'occasion, si je revois le propriétaire, je me permettrai de le lui suggérer: on ne sait jamais!

    Merci encore et recevez également mes voeux de bonne année et de pur bonheur parmi vos protégés.

    Brigitte
  • Françoise
    • Françoise
    Bonsoir,
    Ce message date déjà de plus d'une année, mais je me permets quand même de préciser qu'il y a une disposition légale qui oblige de fournir à tout animal un abri en dur pour se protéger des conditions climatiques difficiles.
    Un âne et surtout un ânon de 8 mois, en pleine croissance doit absolument recevoir une alimentation adaptée, ni trop riche, ni trop pauvre et surtout régulière avec des compléments vitaminés surtout en hiver.

    Il y a malheureusement de plus en plus d'animaux laissés pour compte dans des prés, sans soin adapté à leur condition. Il est faut de penser qu'un âne est un animal rustique. C'est un animal très sensible aux conditions climatiques froides et humides de nos contrées, pour lesquelles il n'est pas génétiquement programmé étant originaire d'afrique.

    Je comprends l'inquiétude de Brigitte et personnellement je lui aurais conseillé de contacter une association qui se charge de la protection des animaux maltraité. Le non apport de soins adaptés fait partie des maltraitance.
  • l'équipe d'Âne à Malix, Elisabeth  Présidente de l'association
    • l'équipe d'Âne à Malix, Elisabeth Présidente de l'association
    bonjour Françoise ,
    je suis toujours enchantée de constater que l'âne puisse suciter l'intérêt et la bienveillance d'une personne .Bien sûr ,il mérite l'attention et les soins necessaires à tout animal domestique que l'on s'engage à entretenir .Adopter un animal doit être un engagement avec des droits et des devoirs régis dans notre pays par des lois.
    Malheureusement ,ces lois ne sont pas toujours respectées ,et leur application est peu surveillée.

    Parfois aussi ,les réalités sont trompeuses :
    un âne enfermé tout l'hiver dans un box même le plus confortable possible
    sera bien plus malheureux qu'un âne au pré avec un abri.
    Je pense que le meilleur reflet de l'état de santé d'âne est son aspect physique et sa bonne humeur.
    Si le doute persite et se confirme,il faut bien sûr faire un signalement.
  • Brigitte
    • Brigitte
    Bonjour Françoise, bonjour Elisabeth,

    Je vous remercie de vos réponses concernant cet ânon qui en fait, est une femelle. D'ailleurs (et bien que ne m'appartenant pas) je l'appelle Ficelle car cette petite puce est bien fine.

    Toujours est-t-il qu'elle est toujours dans ce pré avec sa maman, le père ayant "disparu"....
    Cela fait un bon moment que je ne suis pas allée les voir mais le beau temps revenu, je compte bien m'y arrêter pour pouvoir encore les photographier, les cajoler et surtout voir de plus près leur "état" (dont les sabots).

    Donc rien n'a changé depuis: elles sont toujours au même endroit bien qu'elles aillent souvent dans le terrain quelque peu "cacophonique" du propriétaire (ouvert à l'arrière) parmi fleurs, arbustes, quelques arbres pour l'ombre.....

    Mais malgré la "disparition" du père, je me dis souvent que le fait qu'elles soient encore là me rassure... Car à l'idée que leur propriétaire était boucher et que le saucisson d'âne est monnaie courante ici........
    Bref, j'ai toujours peur de ne plus les voir!

    Quoi qu'il en soit, si un doute persiste, je le signalerais sans hésiter, il n'y a aucun souci.

    Encore merci et bien cordialement.
    Brigitte

Répondre à ce message

Anti-spam